Allergie aux chats

AdobeStock_281539857-768×512

Vous adorez les chats mais vous ne cessez pas d’éternuer en leur présence ? Il se peut que vous soyez allergique aux chats. Découvrez comment atténuer les symptômes allergiques dans notre article pour pouvoir à nouveau faire pleins de câlins à votre animal. 

Quels sont les signes d’une allergie aux chats ?

Les personnes allergiques aux chats réagissent de différentes manières. Si l’allergie est très prononcée, vous pouvez ressentir les symptômes suivants (similaires au rhume des foins) : 

  • vous avez les yeux qui coulent 
  • vous éternuez sans cesse 
  • votre nez coule et semble bouché 
  • votre gorge gratte 

Si l’allergie s’aggrave, des symptômes plus sévères peuvent apparaître : 

  • fatigue et troubles du sommeil 
  • quintes de toux importantes allant jusqu’à l’essoufflement 
  • formation de rougeurs sur la peau et démangeaisons 

En revanche, si vous subissez un choc anaphylactique (urgence médicale causée par une réaction allergique), votre santé peut être mise en danger.  

Diagnostic : comment détecter une allergie aux chats ?

Si vous développez des réactions allergiques en présence de chats, il est important de se rendre chez votre médecin traitant afin de prévenir d’éventuelles complications à long terme (par exemple de l’asthme bronchique).  

Votre médecin déterminera rapidement s’il s’agit d’une allergie aux chats grâce aux tests suivants :  

1. Tests cutanés

Il existe plusieurs façons de réaliser un test cutané. Le prick-test ou l’intradermo-réaction sont les plus courants. Le prick-test consiste à déposer une goutte de chaque allergène sur la peau de l’avant-bras, que le médecin fait ensuite pénétrer avec une aiguille. 

L’intradermo-réaction est très similaire, mais cette fois-ci le médecin injectera l’allergène directement sous la peau. 

test cutané allergie aux chats © Monika Wisniewska / stock.adobe.com

2. Tests sanguins

En prélevant un échantillon de sang, votre médecin peut le faire analyser en laboratoire afin de détecter la présence d’anticorps impliqués dans les réactions allergiques. Si la concentration d’anticorps IgE (Immunoglobulines E) est élevée, c’est le signe d’une allergie. 

Ce test est généralement utilisé pour confirmer le résultat d’un test cutané ou si ce dernier n’a pas pu être réalisé à cause de maladies de la peau. 

Comment traiter une allergie aux chats ?

Le moyen le plus facile de soulager les symptômes d’une allergie aux chats est de rester loin des allergènes, et donc des félins. Cependant, si vous en possédez un, ou s’il y en a dans votre voisinage, il n’est pas toujours possible d’en rester éloigné. Dans ce cas, voici les traitements possibles : 

allergie aux chats et asthme © Orawan / stock.adobe.com

Traitements médicamenteux

Les antihistaminiques sous forme de gouttes ophtalmiques, de pommades ou de comprimés aideront à atténuer les symptômes allergiques. Toutefois, en cas de réaction plus grave, veillez à toujours avoir à portée de main un inhalateur, qui vous aidera à respirer.  

Des aliments pour chat qui réduisent les allergènes sur les poils de chat

Depuis peu, il existe une nouvelle gamme de nourriture pour chat qui aide à lutter contre les allergènes présents sur les poils de chat. Cette nouvelle nourriture contient des protéines spécifiques des œufs, pouvant réduire les allergènes sur les poils de chat dans le cadre d’une alimentation à long terme. Ces croquettes neutralisent donc les allergènes dans la salive des chats. Ainsi, lorsqu’ils se nettoient, moins d’allergènes sont introduits dans leur fourrure, réduisant ainsi leur présence dans l’environnement proche. 

Une étude a d’ailleurs démontré que les allergènes présents sur les poils de félin étaient réduits de 47% en moyenne, à condition qu’ils soient exclusivement nourris avec cette gamme pendant trois semaines. Si cette alimentation ne remplace bien sûr en aucun cas les autres traitements contre l’allergie, elle contribue néanmoins à réduire la présence d’allergène dans votre environnement, ce qui vous facilitera la vie quotidienne. 

Si vous souhaitez nourrir votre chat avec cette gamme, veillez à respecter une transition alimentaire afin de ne pas perturber votre animal. 

PRO PLAN LiveClear Sterilised Adult saumon pour chat 

  • réduit les allergènes sur les poils de chat 
  • soulage les voies urinaires 
  • facilite le contrôle du poids 
  • sans colorants ni arômes artificiels 
  • est composé en majeure partie de saumon 

Désensibilisation

Si les traitements contre les symptômes allergiques ne vous soulagent pas, vous pouvez vous faire désensibiliser. Le traitement consiste à administrer des doses croissantes d’allergènes purifiés durant plusieurs mois. L’objectif est d’habituer votre système immunitaire aux allergènes et de stopper les réactions. 

Quel est le pronostic ?

La plupart des personnes allergiques ont des symptômes légers. Toutefois, si votre système immunitaire réagit de manière excessive, votre santé peut être en danger. 

Causes : quels sont les éléments déclencheurs ?

Des études ont prouvé qu’environ un propriétaire de chat sur cinq ou une personne du foyer serait allergique aux chats.  

La raison de l’allergie aux chats est une protéine qui se trouve dans leur salive, leur urine ou glandes sébacées. Donc il ne s’agit pas d’une allergie aux poils de chat, comme beaucoup le pensent. 

Si vous entrez en contact avec ces allergènes, votre système immunitaire risque de mal réagir et votre corps libèrera alors de l’histamine, provoquant une baisse de la pression sanguine en plus des démangeaisons et des rougeurs de la peau.  

chat et allergies © maryviolet / stock.adobe.com

Comment prévenir une allergie aux chats ?

Vous pouvez développer une allergie aux chats à tout moment et vous ne pouvez donc pas l’empêcher. Cependant, il est possible d’atténuer certains symptômes grâce aux traitements mentionnés ci-dessus. 

Articles les plus utiles
5 min

Le langage des chats

Ceux qui passent beaucoup de temps avec leur chat bien-aimé finissent toujours par ressentir le besoin d'apprendre son langage. Dans le langage des chats, on peut distinguer le langage verbal du langage non verbal, c'est-à-dire du langage corporel. Ce langage corporel se compose principalement des différentes postures de la queue du chat. Par exemple, on a parfois l'impression que le chat souhaite exprimer par toutes les déclarations verbales et non verbales possibles qu'il aimerait être nourri. Mais blagues à part, voici quelques caractéristiques du langage des chats.