Santé et bien-être du chat

Santé et bien-être du chat

Comment bien entretenir le pelage de votre chat ?

La couleur et le type de pelage du chat dépend avant tout de la race.  Le pelage du chat est structuré en 2 parties : le poil de couverture, qui amortit en cas de chocs, coups et blessures, et le sous-poil, qui protège le chat contre le froid et les températures élevées.  Avec environ 20 000 poils par centimètre carré, la densité du pelage du chat est extrêmement élevée. À titre de comparaison : les chiens ont entre 1 000 et 9 000 poils par centimètre carré. Il n'est donc pas étonnant de retrouver des poils de chat aux quatre coins de votre logement.  Lors des phases de mue chez le chat (au printemps et à l'automne), ces derniers perdent une quantité impressionnante de poils. Au printemps, le pelage dense est remplacé par un poil plus léger et en automne, l'inverse se produit.  

3 min

La première visite chez le vétérinaire avec son chaton

Généralement, avant leur sevrage, les chatons sont exclusivement alimentés par leur mère et protégés des infections grâce aux anticorps du lait maternel. Après l’adoption, il est important de prévoir rapidement la première visite chez le vétérinaire avec son chaton. En effet, même si votre chaton vous paraît être en pleine forme, son système immunitaire est plus fragile que les chats adultes. Si vous accueillez un chaton adulte, cette première visite est également conseillée, afin de vous assurer de l’état de santé de votre nouveau compagnon.
8 min

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.
3 min

Le coryza chez le chat (rhume du chat)

Le froid, l’humidité et des changements constants de température affectent le système immunitaire des humains tout autant que celui des chats. C'est pourquoi les chats risquent d'attraper le coryza.