Comment bien entretenir le pelage de votre chat ?

Si votre chat a le poil doux et brillant, c'est généralement signe de bonne santé. Contrairement aux chiens, les chats s'occupent eux-mêmes de leur toilette. Mais il n'est pas interdit de brosser votre chat pour rendre son pelage encore plus soyeux. Voici quelques conseils pour bien entretenir le pelage du chat. 

20 000 poils par centimètre carré 

La couleur et le type de pelage du chat dépend avant tout de la race. 

Le pelage du chat est structuré en 2 parties : le poil de couverture, qui amortit en cas de chocs, coups et blessures, et le sous-poil, qui protège le chat contre le froid et les températures élevées. 

Avec environ 20 000 poils par centimètre carré, la densité du pelage du chat est extrêmement élevée. À titre de comparaison : les chiens ont entre 1 000 et 9 000 poils par centimètre carré. Il n'est donc pas étonnant de retrouver des poils de chat aux quatre coins de votre logement. 

Lors des phases de mue chez le chat (au printemps et à l'automne), ces derniers perdent une quantité impressionnante de poils. Au printemps, le pelage dense est remplacé par un poil plus léger et en automne, l'inverse se produit.  

un chat se fait examiner le pelage chez un vétérinaire

Le brossage pour entretenir le pelage du chat

Même si les chats sont autonomes en termes de toilette, vous pouvez les brosser régulièrement, surtout si vous avez un chat d'intérieur. Vous favorisez ainsi la circulation sanguine et l'aspect soyeux du poil. De nombreux chats aiment se faire brosser et tout le monde sera gagnant puisque vous retrouverez moins de poils sur votre lit ou votre canapé. 

L'hygiène du chat

Les chats avalent beaucoup de poils en se toilettant. Ces derniers s’accumulent dans l'estomac et peuvent former des boules de poils.  

Pour s'en débarrasser, le chat doit régurgiter et recracher ces boules de poil. Ce n'est agréable ni pour l'animal, ni pour son propriétaire qui le voit souffrir. Un brossage régulier aide à la réduction des boules de poils dans le tube digestif. Pour les races à poils longs, comme le Persan, le brossage doit être effectué une fois par jour. 

Habituer un chat au brossage

Malheureusement, tous les chats n'apprécient pas d'être brossés et fuient en voyant le peigne ou la brosse. Dans ces cas-là, la patience est de mise. 

Pour habituer un chat au brossage, laissez-le renifler la brosse tranquillement. Attendez que votre chat soit d'humeur câline pour commencer. Caressez-le avec votre main, puis avec la brosse et ainsi de suite. Au fur et à mesure des jours, retirez votre main. Vous verrez que votre chat sera de plus en plus habitué à la brosse.  

Brossez toujours dans le sens du poil

Ne brossez jamais votre chat dans le sens inverse du poil, il déteste cela. Au début, ne brossez que les zones préférées de votre animal : le menton, le ventre, etc. Puis, étendez progressivement le brossage à d'autres parties du corps. 

Attention : il faut être calme et patient. Vous pouvez avoir recours à des friandises pour aider votre chat à s’habituer au brossage. 

Tester différentes brosses pour chat

Si votre chat refuse de se faire brosser, cela peut être dû à une brosse non adaptée à son pelage. De plus, les peignes ne doivent pas être trop aiguisés ou avoir des dents trop rapprochées afin de ne pas blesser la peau de votre protégé. 

Chaque race a un pelage différent et aura donc besoin d'une brosse ou d'un peigne adapté.  Par exemple, les brosses en poils naturels ou en caoutchouc conviennent mieux aux chats sensibles 

Afin d'éliminer les sous-poils morts, il existe des brosses spéciales. Par exemple, la brosse pour chat FURminator, prévient la formation de boules de poils sans abîmer le pelage. 

Une alimentation équilibrée pour entretenir le pelage du chat

Grâce à une alimentation riche en protéines, le pelage du chat garde sa brillance. Découvrez également notre gamme de croquettes anti-boules de poils. 

Si vous avez un chat d'intérieur, noubliez pas de lui laisser de l'herbe à chat à disposition afin de l'aider à évacuer plus facilement les boules de poils. En cas de doute, consultez un vétérinaire. 

Articles les plus utiles
3 min

La première visite chez le vétérinaire avec son chaton

Généralement, avant leur sevrage, les chatons sont exclusivement alimentés par leur mère et protégés des infections grâce aux anticorps du lait maternel. Après l’adoption, il est important de prévoir rapidement la première visite chez le vétérinaire avec son chaton. En effet, même si votre chaton vous paraît être en pleine forme, son système immunitaire est plus fragile que les chats adultes. Si vous accueillez un chaton adulte, cette première visite est également conseillée, afin de vous assurer de l’état de santé de votre nouveau compagnon.
8 min

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.
3 min

Le coryza chez le chat (rhume du chat)

Le froid, l’humidité et des changements constants de température affectent le système immunitaire des humains tout autant que celui des chats. C'est pourquoi les chats risquent d'attraper le coryza.