Le coronavirus chez le chien

un jack russel est allongé sur un lit

cute jack russell dog lying on bed listening with funny ear

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée</strong sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.

Le Covid-19 est-il dangereux pour mon chien ?

24/03/20 : Originaire de Chine, le Covid-19 est causé par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 et touche les humains. L’Institut Friedrich-Löffler (FLI), l’organisme fédéral allemand de recherche sur la santé animale, suit l’évolution de la situation sanitaire et publie les dernières découvertes scientifiques à ce sujet. À l’heure actuelle, les scientifiques estiment que le coronavirus a été transmis à l’homme par des animaux tels que les chauves-souris, les pangolins et les serpents.

Récemment, deux chiens de Hong-Kong alors en bonne santé ont été testé positif au coronavirus après examen de leur truffe et de leur gueule. Les experts supposent que le virus leur a été transmis par contact étroit avec leurs maîtres contaminés. En outre, aucun titre d'anticorps élevé n'a été mesuré chez les deux chiens, ce qui est déterminant pour une infection par le CoV-2 du SRAS. Les chercheurs excluent donc que les chiens puissent être infectés par le Covid-19.

Si votre chien présente des symptômes de type grippal, une infection par le CoV-2 du SRAS peut toujours être détectée à l'aide des tests pour les humains. La transmission par contact physique étroit avec les chiens ne pouvant être exclue, il est conseillé de demander à l’un de vos proches hormis personnes à risque (personnes âgées ou malades) de promener votre chien à votre place.

Ainsi, bien que l’Institut Friedrich-Löffler indique pour l’instant qu’il n’y ait aucune preuve attestant que les chiens puissent tomber malades à cause du Covid-19, d'autres types de coronavirus peuvent nuire à leur santé.

Contamination, caractéristiques et développement du coronavirus chez le chien

Les coronavirus touchent un grand nombre de mammifères. Ils concernent les chiens, mais aussi les chats (FEVC et FIPV), les porcs et les bœufs. Même nous, les humains, sommes vulnérables face au coronavirus. Cependant, une infection au coronavirus canin n'est pas systématiquement suivie de symptômes chez le chien. Les chiens adultes au système immunitaire sain ne présentent souvent aucun signe. Ils peuvent toutefois contaminer les chiens aux défenses immunitaires affaiblies (par exemple les chiots), et ce, par contact direct et indirect.

Le coronavirus canin (CCoV) se dépose sur la truffe ou sur la gueule des chiens, passe par leur œsophage et migre jusqu’à leur appareil digestif. Parmi les potentielles sources de contamination, on compte la consommation d’eau contaminée par des matières fécales, le contact avec des objets contaminés (des jouets pour chien par exemple), ou un contact direct avec les matières fécales d’un chien infecté. Les particules virales se multiplient dans les muqueuses de l'estomac, de l'intestin grêle et du gros intestin et peuvent causer des inflammations aux conséquences sévères. Le chien manifeste alors des difficultés à s'hydrater et à se nourrir. Ces conséquences peuvent être fatales pour les chiots au système immunitaire faible. L'excrétion de nouvelles particules virales dans les matières fécales peut avoir lieu jusqu'à deux semaines après l'apparition des symptômes, c'est pourquoi des mesures d'hygiène efficaces doivent être prises, en particulier lorsque les premiers signes apparaissent.

Le coronavirus du chien : quels symptômes ?

Selon leur état de santé, les chiens infectés par le coronavirus canin réagissent de différentes manières. Les chiots et chiens souffrant d’autres maladies (comme la parovirose par exemple) sont plus sévèrement affectés que les chiens au système immunitaire fort. Les troubles gastro-intestinaux suivants peuvent se manifester chez les chiens atteints de coronavirus :

  • Symptômes généraux : fatigue, épuisement, perte d’appétit et fièvre éventuelle
  • Diarrhée souvent hydrique avec pertes de sang, pertes visqueuses et vomissements
  • Forte déshydratation, variations du taux d’électrolytes pouvant provoquer des problèmes de circulation sanguine et des arythmies (rythme cardiaque irrégulier)
  • Les chiens au système immunitaire affaibli peuvent mourir suite à leur infection

Il n’est pas exclu qu’un chien qui ait déjà été porteur du coronavirus canin soit à nouveau contaminé.

Comment diagnostiquer le coronavirus chez le chien ?

Les troubles gastro-intestinaux du chien peuvent être causés par de nombreuses maladies autres que le coronavirus canin. Si vous vous rendez chez le vétérinaire, ce dernier examinera votre chien afin de déterminer la cause de ses symptômes. Ainsi, il passera en revue l’état de santé général de votre chien (examen des muqueuses de sa gueule, taux d’hydratation, fréquences cardiaque et respiratoire, température), son carnet de vaccination, son type de vermifuge et vous posera des questions quant à son niveau d’activité et son type d’alimentation.

Si la circulation sanguine de votre chien est fortement perturbée par sa déshydratation et sa perte d'électrolytes et si un examen plus approfondi s’avère irraisonnable, sa situation doit d'abord être stabilisée en l’encourageant à boire et à consommer des électrolytes. Ensuite, son éventuelle infection par le coronavirus canin pourra être confirmée ou infirmée par une analyse sanguine ou une analyse de selles :

  • Le Golden Standard en anglais (test de référence) permet une identification directe des virus par microscope électronique ou parréaction de polymérisation en chaîne (PCR)
  • Dans des cas plus rares, le vétérinaire procède à une détection indirecte des virus, et estime le taux d’anticorps (protéines protectrices) produits par le système immunitaire dans le sang

Il est également conseillé de laisser examiner les parasites présents dans les selles de votre chien.

Coronavirus chez le chien : quelles possibilités de traitement ?

Les symptômes de diarrhée ne devraient en aucun cas être sous-estimés, surtout chez les chiots. En raison de leur fragilité, ils risquent de se retrouver dans des situations critiques, et ce, très rapidement. Le traitement du coronavirus chez le chien se concentre donc sur des soins palliatifs qui calment la diarrhée et stabilisent la circulation sanguine du chien. Voici quelques possibilités de traitement :

  • Encourager votre chien à boire, augmenter son taux d’électrolytes par perfusion intraveineuse ou par bolus sous-cutané
  • Limiter la consommation de nourriture (durant deux jours maximum)
  • Éviter les infections bactériennes secondaires : antibiotiques
  • Combattre l’infection avec des antiviraux
  • Si votre chien est en hypothermie, laissez-le se coucher sur un coussin ou une couverture chauffant(e) (en surveillant la température)
  • Après le traitement, il est nécessaire d’adopter un régime alimentaire strict pour votre chien. Des repas à base de riz cuit (non parfumé) et de poulet sont tout à fait adaptés.
  • Éviter les situations stressantes pour votre chien

Quel est le pronostic de la maladie ?

Le pronostic du coronavirus chez le chien est étroitement lié à la robustesse du système immunitaire des chiens contaminés. Les chiots et les chiens qui souffrent déjà de parovirose ou de la maladie de Carré ont donc moins de chances de guérir que les chiens au système immunitaire fort. Il est donc important de demander un diagnostic dès les premiers symptômes et de mettre en place une thérapie efficace pour limiter au maximum la déshydratation et la perte d’électrolyte de votre chien.

Quels sont les moyens de prévention contre le coronavirus du chien ?

Il existe un vaccin contre le coronavirus canin (CCoV). Ses effets sont pourtant controversés selon certains spécialistes. Néanmoins, l'Institut Friedrich-Löffler recommande d’effectuer les vaccins contre le parvovirus, la maladie de Carré et la leptospirose. Le but de ces vaccinations permet la neutralisation des effets pathogènes de l'agent infectieux et, d'autre part, d'éviter une immunosuppression. Ainsi, les chiens vaccinés sont indirectement protégés contre les évolutions les plus graves du coronavirus canin.

Afin d’éviter toute maladie infectieuse, il est recommandé de respecter les mesures d’hygiènes suivantes :

  • Nettoyer ou, si nécessaire, désinfecter les gamellesjouets et surfaces à l’aide de désinfectants spécifiques
  • Changer régulièrement l’eau de la gamelle de votre chien
  • Les chiens infectés devraient rester en quarantaine pendant deux semaines minimum
  • Ramasser les selles à l’aide d’un sachet, le fermer et vous en débarrasser
Articles les plus utiles
7 min

Comment bien entretenir le pelage de votre chien ?

Avec plus de 300 races différentes, les types de pelage ne sont pas les mêmes d'un chien à l'autre. Au fil des siècles, il s'est adapté aux différentes conditions. On distingue 2 types de poils dans le pelage du chien : les poils primaires (ou de couverture) qui forment une couche imperméable afin de protéger le chien de l'eau et des intempéries. Ensuite viennent les poils secondaires (ou sous-poils) qui protègent le chien du froid et des fortes températures.  Chez certaines races (comme le Samoyède), les sous-poils sont abondants. Mais chez d'autres, comme le Dalmatien, les sous-poils sont rares. Selon la structure du poil, l'entretien sera différent. 

Les chiens au pelage abondants

Au printemps, le chien perd une grande partie de ses poils et son pelage devient dur. À l'inverse, en automne, les poils deviennent très épais pour affronter l'hiver. Lors de ces périodes de transition, il est important de bien entretenir le pelage de votre chien.  Parmi les chiens à poils abondants on retrouve le Berger allemand, le Labrador-Retriever, le Spitz et les chiens de traîneau en général. Les poils dits "courts" atteignent généralement 4 centimètres de long alors que les poils "longs" peuvent mesurer jusqu'à 10 centimètres. Les sous-poils peuvent atteindre la même longueur. 

Les chiens à poils courts ne nécessitent que peu d'entretien

Par "poils courts" nous entendons un poil court et lisse sans ou avec très peu de sous-poils. Puisque le pelage est constitué en majorité de poils de couverture, la perte est faible. Le chien perdra des poils toute l'année mais en très faible quantité. Parmi les races de chiens à poils courts on retrouve le Boxer ou encore le Pinscher. 

Les chiens à poils longs nécessitent beaucoup d'entretien

Parmi ces chiens, on distingue les races avec beaucoup ou peu de sous-poils.  Si votre chien à poils longs a énormément de sous-poils, prévoyez beaucoup de temps pour entretenir son pelage.  

Les chiens aux poils frisés

Le plus connu d'entre eux est sans doute le caniche ou d'autres races comme le Barbet ont aussi les poils très frisésMalgré le fait que races ont généralement les poils longs, et que leur pelage comporte beaucoup de sous-poilsils ne perdent presque pas leurs poils.  Ces chiens ne subissent pas de changement de pelage lors des périodes de transition, mais ils ont besoin d'être régulièrement tondus. Une attention toute particulière sur les oreilles vous est recommandée : certaines races aux poils frisés ont besoin d'un soin particulier aux oreilles afin d'éviter la chute de poils morts dans le conduit auditif externe. 

Les chiens au pelage robuste

Le pelage de ces chiens est souvent accompagné de beaucoup de sous-poils. Parmi ces chiens on retrouve le Schnauzer, le Border Terrier et bien d'autres.. 

Les chiens aux pelages particuliers

Les chiens sans poils comme le chien chinois à crête, n'ont quasiment pas de poils, ce qui rend leur toilettage facile. Cependant, les jours ensoleillés, l’application d’une protection solaire est recommandée.  D'autres chiens, comme le Puli possèdent un poil feutré. Sa particularité ? Il possède des sous-poils doux et laineux mais des poils de couverture longs et rugueux. Ce type de chien nécessite un entretien particulier : renseignez-vous auprès de l'éleveur ou de votre toiletteur pour en savoir plus. 
8 min

10 conseils pour rafraîchir son chien lors de fortes chaleurs

Les chaleurs caniculaires sont sur le point de faire leur grand retour. En effet, entre juillet et août, l’été atteint son apogée sur l’hexagone. Dès le matin, le soleil tape sur le sol et à midi, la chaleur est déjà étouffante pour nos amis à quatre pattes. Avec nos quelques conseils pratiques, vous pourrez facilement rendre l’été plus supportable pour votre chien. Nous vous présentons ci-dessous nos 10 conseils pour rafraîchir votre chien par de fortes chaleurs estivales.
7 min

Le coronavirus chez le chien

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée</strong sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.