Leavitt Bulldog

leavitt bulldog

Le Leavitt Bulldog est une vraie pile électrique qui a besoin de longues promenades pour se défouler.

Un animal amical, intelligent et plein de fougue : les qualificatifs ne manquent pas quand il s’agit de donner un aperçu des qualités que le leavitt bulldog conjugue à lui seul. De nos jours, cette race de chien n’a plus grand chose en commun avec le bulldog anglais, son proche parent, car les défenseurs des animaux ont voulu créer avec le leavitt bulldog une race plus naturelle et en meilleure santé. Pourquoi ce chien a-t-il aujourd’hui le vent en poupe ? Vous en saurez plus en lisant l’article que nous lui consacrons.

Apparence : un concentré de muscles athlétique

La première impression que dégage le Leavitt bulldog est celle d’un animal assez trapu et musclé – des caractéristiques qu’il partage encore avec le bulldog anglais, son célèbre et proche parent. De nombreuses autres spécificités différencient en revanche ces deux races.

Le Leavitt Bulldog a en effet :

  • un museau plus long
  • une grande tête carrée
  • des jambes plus longues
  • un corps musclé
  • une hauteur au garrot comprise entre 40 cm et 50 cm pour les femelles, entre 45 cm et 55 cm pour les mâles
  • une queue longue et droite
  • une peau sans plis, à part au niveau du cou
  • les mâles pèsent entre 30 kg et 35 kg. Les femelles ne pèsent pas plus de 30 kg.

Le Leavitt Bulldog a en outre u n poil court, fin et lisse. Toutes les variantes de couleurs sont admises pour sa robe, à l’exception de la couleur merle. Le noir, le bleu ou lilac ne sont en revanche pas recherchés. Sa truffe est toujours noire.

Caractère : un chien gentil mais têtu

Ce type de bulldog est aussi gai que vif. S’il aime s’amuser en compagnie de son maître, il est aussi réputé pour son caractère « bien trempé ».

Un animal obstiné mais pas rebelle

Ces chiens intelligents ont souvent des idées bien à eux, qu’ils suivent en faisant preuve d’une certaine passion et de créativité. Si vous cherchez un compagnon sur pattes très désireux de vous plaire, le leavitt bulldog ne fera pas l’affaire.

Comment cette caractéristique se manifeste-t-elle concrètement ? Lorsque ce chien de race a un projet en tête, il fait tout pour le mettre en pratique. Certains parleront dans ce cas de détermination. Ce chien ignore délibérément certaines tentatives de dressage à partir du moment où il a une autre vision des choses. Il a le plus souvent un regard malicieux, qui invite à recourir à l’humour dans la relation que vous entretenez avec lui. Ce chien a une tête bien faite, et il y a de quoi s’en réjouir !

Caractéristiques Amical, têtu, vif, puissant
Hauteur au garrot : 40 – 50 cm (femelle), 45 – 55 cm (mâle)
Poids : 25 – 30 kg (femelle), 30 – 35 kg (mâle)
Espérance de vie moyenne : Jusqu’à 15 ans

Le caractère fort du Leavitt Bulldog ne prend en revanche pas la forme d’une révolte systématique. Ce chien aime travailler de concert avec son maître dès lors qu’il a appris à le faire. Il a besoin de directives claires. Réfléchissez aux aspects qui vous semblent importants et soyez toujours cohérent sur ces points, tout en vous montrant affectueux avec votre animal.

Un chien amical, mais plein de fougue

Le Leavitt bulldog est une vraie source d’énergie positive. Il adopte une attitude ouverte et amicale envers les humains, y compris envers les personnes qui lui sont étrangères.

En revanche, il ne faut pas sous-estimer l’énergie de ce chien : il s’agit d’un animal puissant et remuant. Pendant les promenades, il aime tester le rayon d’action dont il dispose avec la laisse – et la condition physique de son maître par la même occasion ! Lorsqu’il joue ou lorsqu’il se trouve avec d’autres chiens, il aime affirmer sa présence physique.

En règle générale, il se comporte de manière plutôt brutale avec ses congénères. Même si la présence d’autres chiens lui fait plaisir, il manifeste souvent sa joie de manière trop enthousiaste – d’autant plus que cette race de chien ne contrôle pas toujours sa « masse d’inertie ». Le Leavitt Bulldog a tendance à ne freiner qu’une fois au contact de l’autre chien, et pas avant, ce qui peut impressionner ses congénères de plus petite taille. Il peut également y avoir des confrontations avec d’autres chiens du même sexe ou quand le leavitt bulldog veut protéger son territoire.

Leavitt bulldog © thorstenstark / stock.adobe.com
Le Leavitt bulldog est intelligent, mais il n’en fait souvent qu’à sa tête. On peut parfois deviner à sa seule apparence qu’il manigance quelque chose.

Entretien et soins : un animal exigeant en matière de temps

Ce chien peut vivre en ville comme à la campagne à partir du moment où il peut satisfaire son besoin de mouvement. Il se sentira bien auprès de familles ou de célibataires qui aiment passer beaucoup de temps avec leur animal. Cet animal plein de fougue a besoin de beaucoup d’attention et d’exercice. Si vous n’avez pas l’expérience des chiens et que vous optez pour un leavitt bulldog, il vous faudra impérativement prendre des cours d’éducation canine avec votre compagnon, car son dressage peut poser certains défis aux maîtres novices.

Même si ce chien s’entend bien avec les petits humains, vous ne devriez jamais le laisser seul avec des enfants en bas âge sans surveillance. Si vous avez des chats, il vaut mieux vous procurer votre leavitt bulldog chez un éleveur qui a lui aussi de petits félins. Pour que la cohabitation se passe bien, il est en effet préférable que le bulldog ait appris dès son plus jeune âge à intégrer les chats dans sa meute.

Sport et activités : une prédilection pour les jeux où l’on tire un objet

Le Leavitt Bulldog est nettement plus actif que ses proches parents et il a généralement la bougeotte. Il aime galoper, même s’il se limite la plupart du temps à de courtes distances. Ce ne sera donc pas le meilleur compagnon pour une séance de jogging, ni même pour une balade en vélo. Par contre, les longues promenades ne lui font pas peur.

Comme ce chien aime « saisir les objets avec vigueur », il apprécie particulièrement les jeux qui l’incitent à tirer. Son instinct de chasse est encore bien prononcé. Le fait d’attraper répond de ce fait à un réel besoin ressenti par cet animal débordant de vitalité. Prenez le temps nécessaire pour participer à ces jeux en recourant aux jouets  adaptés à la situation. Veillez également à établir des règles claires, et faites en sorte de pouvoir mettre un terme aux jeux de capture de proie de manière contrôlée. Les sports canins comme l’ agility ou le flyball ne font pas partie des disciplines préférées de la plupart des bulldogs. Par contre, ils aiment souvent entraîner leur flair. Expérimentez avec votre compagnon ce qui vous fait plaisir à tous les deux.

Le Leavitt Bulldog aime les activités suivantes :

  • les sprints courts
  • les longues promenades
  • les jeux d’objets à tirer
  • les jeux de flair

Achat : trouver le nouveau membre de la famille idéal

Vous avez déjà un coup de cœur pour le leavitt bulldog ? Dans ce cas, nous vous donnons encore quelques conseils pour trouver le nouveau membre de la famille qu’il vous faut.

Le Leavitt bulldog fait partie des races les plus rares. En Suisse, il n’y a qu’une poignée d’éleveurs qui travaillent vraiment selon les règlements d’élevage des associations. Pour trouver des offres sérieuses, il faut donc prendre le temps de faire des recherches approfondies.

Les prix des chiots Leavitt bulldog se situent généralement entre CHF 1500 et CHF 2000. Si vous trouvez une offre nettement inférieure, examinez l’éleveur à la loupe. En outre, prévoyez déjà de longs trajets pour faire connaissance avec l’homme et l’animal avant l’achat.

Les associations de la race peuvent vous aider à choisir un éleveur, par exemple l’Old English Bulldog Swiss Club. N’achetez un chiot que là où les éleveurs accordent de l’importance aux soins de santé.

À savoir : les associations de protection des animaux proposent également de nombreux bulldogs en quête d’un nouveau foyer. Le compagnon idéal vous attend peut-être dans le refuge le plus proche de chez vous.

Le Leavitt Bulldog est-il un chien dangereux ?

Les chiens de catégorie 1 et 2 sont des animaux considérés comme dangereux par la loi française. Leurs propriétaires doivent respecter certaines exigences, sans quoi leur élevage est complètement interdit. Dans certains pays et certaines régions, la classification du Leavitt Bulldog comme chien dangereux donne lieu à des controverses. Certains estiment que ce type de bulldog ne fait pas partie des chiens de catégorie 1 et 2 – à la différence de ses proches parents comme le dogue de Bordeaux mais aussi le bullmastiff, issu d’un croisement avec le leavitt bulldog.

Cette controverse est d’autant plus complexe que le leavitt bulldog n’est à ce jour pas reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI). En France aussi, cette race n’est pas considérée comme une race de chien à part entière – contrairement au bulldog anglais, l’« original » reconnu par la FCI.

Certaines administrations considèrent le leavitt bulldog comme dangereux, d’autres pas. L’apparence du chien ou la race de ses ancêtres peuvent jouer un rôle déterminant, notamment lorsque l’animal ressemble à un pitbull. Renseignez-vous au préalable auprès de l’autorité compétente.

Vous êtes en droit d’exiger d’un club ou d’un éleveur sérieux des papiers pour votre animal. En cas de doute, ils vous serviront d’appui pour attester que votre animal ne fait pas partie des chiens de catégorie 1 et 2. Si vous rencontrez néanmoins des problèmes, vous pouvez faire appel à un avocat spécialiste de la cause animale.

Santé : un chien en bonne condition physique grâce à un retour aux racines

Dans l’ensemble, le Leavitt Bulldog est un animal robuste jouissant d’une très bonne santé. Obtenir des animaux en bonne condition physique était le principal objectif fixé pour l’élevage de ce type de bulldog.

Maladies typiques

Comme le Leavitt bulldog est un chien puissant et rapide, il peut vite se blesser au niveau des ligaments. Les déchirures du ligament croisé sont relativement fréquentes.

Il existe d’autres pathologies susceptibles d’affecter ce chien. Elles sont pour la plupart héréditaires :

  • Dysplasie de la hanche (malformation de la hanche)
  • Dysplasie des coudes (malformation résultant d’une anomalie de développement)
  • Luxation patellaire (déplacement de la rotule)

Si vous vous procurez votre Leavitt Bulldog auprès d’un éleveur responsable, vous avez peu de souci à vous faire. Ce professionnel s’assure en effet de l’absence de ces maladies avant d’admettre les animaux dans l’élevage. Il vérifie également l’état du cœur, s’assure que le chien respire bien et ne présente pas de maladie cutanée et qu’il ne souffre ni de la maladie de König (ostéochondrite disséquante) – une maladie des os qui affecte le cartilage articulaire -, ni de la spondylose (arthrose dans la région de la colonne vertébrale).

Si un chien présente des défauts au niveau de la queue, des examens radiologiques permettent d’établir si cela peut entraîner des déformations de la colonne vertébrale. Les clubs sérieux ne tolèrent pas l’accouplement de deux chiens présentant des anomalies au niveau de la queue.

Alimentation du Leavitt Bulldog

En matière d’alimentation, le Leavitt bulldog ne fait pas la fine bouche. Il suffit de vous tenir aux conseils généraux valables pour l’ alimentation des chiens pour le contenter.

Le régime BARF, très en vogue, peut également convenir à ce chien. Vous trouverez dans notre boutique en ligne tout le nécessaire pour faire de l’alimentation BARF une expérience réussie.

leavitt bulldog qui mange une friandise © BildwerX Photography / stock.adobe.com
Quand il s’agit de se nourrir, le leavitt bulldog se montre très peu exigeant.

Espérance de vie de ce chien

S’il bénéficie de soins adaptés à ses besoins, cette race de chien peut atteindre l’âge vénérable de 14 ans. L’espérance de vie moyenne du leavitt bulldog se situe entre 9 et 14 ans.

Histoire de la race : un retour aux sources

Les ancêtres du Leavitt Bulldog

Les bulldogs sont une race de chien connue depuis le Moyen Âge. À cette époque, ces chiens costauds prenaient notamment part à des combats contre des taureaux. Leur corps massif et leur museau court leur permettaient de mordre leur redoutable adversaire en s’agrippant à son corps. Cette particularité leur a ainsi valu le surnom de « mordeurs de taureaux ».

Par la suite, le bulldog a été également amené à combattre d’autres chiens. En 1835, ces combats sanglants entre animaux furent interdits en Grande-Bretagne. Comme cette race de chien perdit en l’espace d’une nuit sa raison d’être, les « bulldogs anglais » disparurent quasiment de la circulation. Quelques éleveurs continuèrent cependant de se concentrer sur l’élevage de l’ancien chien de combat, qui reste au fond un compagnon adorable.

Au 20 ème siècle, l’élevage de cette race de chien fut malheureusement placé sous le signe des extrêmes : les têtes démesurément grandes et les hanches étroites des animaux rendirent les naissances naturelles plus difficiles. Près de 80 % des bulldogs anglais virent le jour par césarienne. Pour certains amateurs de chiens, c’était aller trop loin. Le Leavitt Bulldog est né de leur désir de retrouver un « bulldog naturel ».

Le programme d’élevage de la deuxième version du bulldog anglais

L’objectif poursuivi avec la création du leavitt bulldog était de faire retrouver au bulldog anglais malmené par l’élevage son apparence initiale. Un grand nombre d’amateurs de chiens trouvent que le bulldog anglais est un chien très entreprenant mais qu’il est prisonnier d’un corps mou.

Son nez extrêmement court l’empêche de bien respirer. L’association de ses jambes courtes et de son corps massif complique ses déplacements. L’éleveur américain David Leavitt, à l’origine de la création de la nouvelle race portant son nom, n’était pas non plus satisfait de la fertilité de ses bulldogs anglais. Son projet était de revenir aux origines, loin des extrêmes.

En 1971, Leavitt lança donc son propre programme d’élevage, qui devait rétablir les qualités initiales du bulldog. Des représentations de ce chien de race datant du début du 19 ème siècle lui servirent d’appui.

Avec le Bulldog américain et le Bullmastiff, Leavitt finit par choisir deux races de chiens qu’il croisa de manière ciblée avec le bulldog anglais. Il baptisa cette nouvelle lignée « Olde English Bulldogge » – en référence à l’élevage de « l’ancien » bulldog anglais. Pour cet Américain, la priorité était de créer un animal en bonne santé, d’un tempérament moins agressif et à l’apparence plus sportive.

Leavitt continua d’élever des chiens de la race leavitt bulldog jusqu’en 1995 et réussit entre-temps à convaincre un grand nombre de défenseurs des animaux de se joindre à lui.

Races de chiens similaires

Vous cherchez une alternative au leavitt bulldog ? Il existe désormais des éleveurs de « dogues Leavitt », comme des « éleveurs de dogues vintage » qui se sont distancés de l’élevage traditionnel des leavitt bulldogs.

Les clubs européens s’efforcent en outre d’éviter un élevage extrême de bulldogs anglais. Le principal club britannique, le Kennel Club, a par exemple établi en 2009 un nouveau standard qui place la santé des chiens au premier plan. Ce standard a été repris par la FCI en octobre 2010. Il existe cependant encore des éleveurs qui refusent de s’y conformer.

Une nouvelle race de chien hybride a par ailleurs vu le jour en Suisse à partir du croisement entre le bulldog anglais et le leavitt bulldog. Il s’agit du Continental Bulldog. Cette race est reconnue par la société cynologique suisse (SKG) ainsi que par l’organisation allemande canine (VDH). Depuis le 30 mars 2022, elle est également reconnue à titre provisoire par la FCI.

Conclusion : ce chien pourrait-il me convenir ?

Le Leavitt Bulldog est un chien vraiment captivant, qui devrait intéresser tout amateur de chien. Cet animal intelligent n’est pas toujours facile à éduquer car il a des idées bien arrêtées et peut se montrer têtu. Ce ne sera donc pas le chien idéal pour une première expérience. Mais une chose est sûre : si cette boule d’énergie pleine d’affection est adoptée comme nouveau membre de la famille, son attitude ouverte et positive ne tardera pas à faire fondre le cœur de son entourage.

Articles similaires
Articles les plus utiles
9 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
14 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, à la taille moyenne et au magnifique pelage, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement.

12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.